Home Office – 5 astuces pour être bien en travaillant de chez soi

Je vous souhaite une très belle année 2020.

C’est le premier article de Janvier, je suis dans les clous, le mois n’est pas terminé, alors j’en profite pour vous souhaiter la meilleure année possible.

Pas de grande résolution pour moi, 2019 a été une suite de projets inaboutis, j’ai dû être trop spontanée, j’avais besoin d’élan, j’ai foncé tête baissée.
En 2020 je vais prendre le temps d’analyser davantage les choses avant de m’engager, et cela commence avec un article un peu introspectif.

Vous le savez depuis septembre, je suis de nouveau en HOME OFFICE.
Toutes mes affaires de travail sont à la maison: bureau, lampe, ordinateur, ainsi que tout mon matériel pour petits et grands bricolages. J’utilise pour l’instant le studio, uniquement pour certains de mes shootings. Et tant que je n’ai pas davantage de visibilité sur l’avenir les choses resteront ainsi. J’ai changé d’espace de travail 3 fois l’année dernière, et j’admets avoir eu du mal à reprendre mes marques en travaillant de la maison. Cela fait maintenant 4 mois que j’ai expérimenté différentes choses. J’ai eu de bonnes et de mauvaises idées, maintenant je me sens bien, j’ai trouvé mon rythme, et je me suis dit que cela serait chouette de partager mes astuces avec vous et de prendre les vôtres en retour !

ASTUCE N°1
– Se créer une bulle de travail-

Avoir une pièce pour travailler chez soi est idéal, mais c’est loin d’être toujours possible. Un petit espace ou un petit bout de mur peuvent suffire s’ils sont bien organisés.

J’ai  installée mon espace de travail dans la seule pièce (à peu près) disponible de la maison: la chambre de Noa, qui sert aussi de penderie, et de chambre le week-end (Noa étudie la semaine à Périgueux et possède son propre appartement)
Au départ, j’ai fait des erreurs d’organisation. Cette pièce multi-fonction était trop souvent en bazar. Mon bureau prenait l’espace d’un mur, mais j’avais aussi des rangements sur le mur opposé. Ma penderie séparait ces deux zones et le lit de Noa trônait au milieu.

J’ai compris que je devais diviser cette pièce en 3 espaces distincts, rien ne devait plus se mélanger. J’ai donc regroupé toutes mes affaires dans le même coin pour créer 3 zones autonomes.
Cette organisation  a tout changé, c’est comme s’il y avait plusieurs pièces en UNE SEULE.

Pour accentuer la rupture entre les espaces, j’ai choisi de peindre mon coin avec une couleur foncée. Ce gris très sombre, matérialise mon coin travail et le sépare visuellement du reste de la pièce.
Il a aussi un double avantage: Je suis souvent très distraite par mon environnement. Pour être efficace, je dois réduire les “tentations visuelles” qui me font digresser. Ce mur sombre absorbe parfaitement la lumière, et me permet d’être focus sur mon travail.

Je suis désormais bien dans ma Bulle, qui est devenue un espace de travail organisé & confortable.

ASTUCE N°2
– Choisir des meubles de bureau pratiques –

J’ai sélectionné 3 pièces techniques dans le catalogue professionnel JPG. je les voulais pratiques & confortables, multi-fonctions & esthétiques

J’ai choisi un BUREAU ELECTRIQUE facilement réglable en hauteur, la meilleure idée du siècle !

J’utilise mon bureau de mille manières différentes :
Pour rédiger mes mails, retoucher mes images, pour créer mes paper sets, dessiner mes story boards ou fabriquer des objets en tous genres…

Toutes ces missions ne se font pas dans la même position, un petit boitier électrique est là pour me permettre de monter/descendre instantanément le plateau du bureau en fonction de mes besoins.
Je dois admettre que ce confort change tout, c’est comme si j’avais plusieurs bureaux dans une même pièce.

Je suis petite, je mesure 1m60. Avec un bureau standard, je suis systématiquement obligée de monter ma chaise pour être à l’aise face à mon clavier, mes jambes ne touchent pas le sol, à la longue cela devient très inconfortable
Avec ce nouveau bureau je choisis la hauteur en fonction de mon assise, c’est lui qui s’adapte.
Lorsque je travaille manuellement, j’aime pouvoir circuler autour du bureau, travailler de plus haut, voire carrément me mettre debout.
Là encore c’est possible avec ce nouveau bureau, il se déplace et glisse très facilement sur le sol grâce à ses piètements.

Fini la bougeotte ou le mal de dos !

J’ai également choisi avec un lampadaire avec variateur de luminosité. Y voir comme en plein jour lorsque la nuit tombe c’est un luxe absolu.
J’aime son look industriel un peu imposant, je l’intègrerai sans aucun mal aussi à la déco de mon salon.

ASTUCE N°3
– Se faire un joli coin, pour être bien-

Qui dit espace de travail pratique, ne dit pas forcément coin de bureau moche et austère.
Au contraire ! Sélectionnez des meubles que vous aurez plaisir à regarder et à intégrer dans votre décoration.

Vous me connaissez maintenant, j’ai la bougeotte en ce qui concerne la décoration, pour autant je fais très attention à ne pas succomber à de la décoration jetable.
Je prends soin de choisir des meubles les plus intemporels possibles et surtout multi-fonctions. Qui pourront se réadapter à une autre pièce, une autre maison, ou à une autre fonction.

C’est le cas de ces petits vestiaires métalliques
Idéal pour stocker tout mon petit bazar, ils seront parfait aussi dans une entrée pour stocker des chaussures, j’ai d’ailleurs testé !
Je les vois bien également dans un salon pour ranger la vaisselle, comme mini-bar, et même dans une salle de bain en armoire à pharmacie.
Ils ferment à clés, pratique pour y ranger les produits précieux, fragiles ou dangereux pour les enfants.
Les tablettes sont réglables en hauteur, et s’enlèvent si on le souhaite, pratique pour ranger mes trépieds que je ne peux jamais stocker dans des meubles classiques !

Pour se sentir bien dans l’espace que l’on investit pour travailler, il faut qu’il s’intègre également au reste de sa décoration.
C’est une manière de se faire oublier, lorsqu’il n’est pas utilisé.

ASTUCE N°4
– S’octroyer des pauses –

Etre indépendant c’est être libre de gérer son emploi du temps. Lorsque l’on possède un bureau à l’extérieur de chez soi, le temps de travail est cloisonné du temps personnel. Il suffit de se donner des horaires.
Lorsque l’on travaille de la maison, il est plus difficile de cloisonner le temps de travail et le temps personnel et de s’octroyer de vraies pauses.

Ranger la maison, étendre une machine, passer l’aspirateur pendant sa pause médiane par exemple, n’est pas prendre une pause !

Mes journées de travail ne se ressemblent pas. Mais j’ai eu besoin de mettre en place des rituels pour rythmer ma journée de travail.

Je me lève tous les matins en même temps que mon amoureux, qui a des horaires fixes dans une boîte.
Nous petit-déjeunons ensemble, et lorsqu’il claque la porte pour aller bosser,  je m’y mets aussi immédiatement.
Je me fais couler un dernier café (petit bonheur) et m’installe devant mon ordinateur pour traiter mes mails.
A vous de trouver un rituel, qui vous aidera aussi à mettre en marche votre journée de travail.

Je me donne ensuite des directives avec une TO DO LIST pour la journée, que j’essaie de ne pas surcharger. Je préfère cocher toutes les lignes et je trouve bien plus gratifiant d’en ajouter si je suis bien dans les délais, plutôt que de laisser en suspend des missions avec la sensation de ne pas avoir pu terminer ma journée.
Travailler seule de chez soi rend parfois peu objectif sur le travail que l’on abat.
Et il est parfois très difficile de s’octroyer un moment pour soi.

J’essaie de prendre une pause médiane, 1h pour déjeuner, pendant laquelle je ne fais que déjeuner et j’essaie de ne pas travailler au delà de 18h30.
Et je prends 1O/15mn de pause le matin et l’après midi. Souvent j’en profite pour prendre l’air avec ma 4 pattes dans le square au pied de ma résidence.
Mettre le nez dehors est primordial.

Me mettre des limites lorsque je travaille de la maison, n’est pas toujours  facile. Mais je sais aujourd’hui que cloisonner pour être efficace c’est la clé.
Ca ne m’empêche pas de consacrer parfois une matinée pour des courses ou du rangement, mais dans ce cas je le fais rentrer dans mon emploi du temps.
Il n’y a pas pire que de jongler d’une activité à une autre pour se disperser.

Astuce n°5
-Savoir Fermer la porte-

Travailler de chez soi, c’est être tenté(e) de rallumer son ordinateur après dîner pour vérifier une dernière chose… lire les mails par reflex et relancer son cerveau en mode le boulot.

J’essaie de ne plus regarder mes mails, y compris sur mon smartphone, lorsque ma journée de travail est terminée. Je dis bien “j’essaie”, car c’est tout nouveau et je ne suis pas encore au point avec ce rituel.
Je suis ultra sensible et anxieuse, et lorsque je relève un mail un peu décevant le soir, il m’encombre toute la soirée et la nuit aussi.
Ce même message lu le matin en démarrant ma journée de travail, me parait toujours moins déstabilisant, car j’ai toute la journée pour mettre en place des actions et le digérer.

Il Faut accepter de laisser une tâche inachevée, arrêter de travailler lorsque c’est l’heure et que l’on est crevé.
Bref, fermer la porte du bureau, même s’il trône au milieu du salon, pour y revenir le lendemain matin uniquement.

Travailler de chez soi nécessite que l’on se connaisse un peu.
L’environnement, le mobilier, et les rituels que l’on se choisit sont des canalisants importants.

Il y a aussi beaucoup d’avantages dont voici mes préférés:
· Pas de temps de transport, ni d’embouteillage. Ce qui permet de gagner un temps fou sur le programme d’une journée.
· On s’habille comme on veut, et on peut rester en chaussons toute la journée.
· Aucun bruit de collègues bruyants à l’horizon

Maintenant que vous connaissez mes rituels de travail, je serais ravie de connaître les vôtres !
Avez vous un endroit de travail dédié ou arrivez vous à travailler sur votre canapé ?

J’ai l’impression en tous cas, que nous sommes de plus en plus nombreux à sauter le pas et à être de travailleurs en Home Office…

Je vous embrasse,
Sabine

I Article réalisé en collaboration avec JPG fournitures et mobilier de bureau I