3 jours à Essaouira

Le port d'Essaouira & sa médina


ESSAOUIRA en novembre
Prix des billets d’avion EASYJET: 60€ / personne (sans bagage en soute)
Hôtel Le Jardin des Douars à partir de 130 € / nuit

Essaouira est idéale pour les courts séjours.

Sa petite taille permet de s’imprégner de la ville sans faire l’impasse sur le repos.

J’ai été charmée par la gentillesse des habitants, il y règne une atmosphère paisible qui contraste avec l’effervescence de Marrakech.
A 2h15 de Bordeaux en vol direct, on y vient pour se reposer, se dépayser, surfer, à 2 ou en famille en profitant du soleil le temps d’un week-end prolongé.
En vieillissant, avant ça n’était absolument pas ma priorité en voyage j’ai besoin d’alterner les destinations riches d’activités culturelles et de choses à voir, avec des destinations plus paisibles. Comme celle ci ou la priorité était d’avoir du temps pour chiller sans se sentir frustrée de prendre l’option programme extra léger !

Le port 

Nous avons commencé par la visite du port.
Je vous conseille d’y aller le matin de préférence, c’est le moment ou il est le plus animé.

C’est un joyeux ballet de bateaux qui se croisent
Les pêcheurs s’activent
Des mouettes et de chats chapardeurs se mêlent au spectacle, tous focalisés sur les trésors de pêche.
Des paniers remplis de poissons volent par dessus les quais, lancés de mains en mains.
Les habitants négocient leur poisson, ajoutez quelques touristes ébahis au milieu
Des filets de pêche partout et quelques bouées colorées complètent ce tableau aux dominantes de bleus.

Attention l’odeur est forte, nous y sommes allés en novembre j’imagine ce que cela peut donner l’été.
Mais le spectacle est fascinant, il y a mille détails à photographier.
On peut également y déguster du poisson grillé si vous y êtes au moment du déjeuner, je regrette vraiment de ne pas avoir osé, une prochaine fois peut être

Direction la médina.

Tournez le dos au port, traversez la place Moulay Hassan et perdez vous dans les ruelles de la Médina.
Boire un thé à l’abri du vent sur la place du marché aux grains.
Terminez par La Scala des remparts pour prendre de la hauteur.

Il faut une petite demi journée pour faire le tour de la médina.
Je vous mets le lien de quelques adresses testées en fin d’article.

Notre hôtel, Le jardins des douars

Le Jardin des Douars est un havre de paix situé sur les collines d’Essaouira parfait pour se reposer.
Construit dans le respect des traditions et des matériaux Marocains, il s’intègre parfaitement à la végétation locale.
Je m’y suis sentie instantanément apaisée et déconnectée.

Nous sommes venus en novembre, les températures en journée étaient au dessus des 20 degrés.
Je ne m’attendais pas à ce qu’il fasse aussi doux à cette période.
Lorsque que le soleil se couche les nuits sont fraîches, prévoyez une petite laine et des chaussures fermées.

Mais quel plaisir aussi de se blottir devant un feu de cheminée !

C’est le double effet Kiss cool du Maroc en novembre:
Le soleil la journée et le confort cosy des soirs d’hiver à la nuit tombée.

Notre chambre ainsi que la salle principale de restaurant bénéficiaient toutes deux d’une cheminée ou nous nous sommes longuement prélassés.
Il me semble même que chaque chambre a sa propre cheminée.

Avec ses 2 piscines (1 familiale et 1 au calme), ses 2 restaurants, son SPA, pour 19 chambres & 6 suites et maisons privatives, rien ne manque à cet hôtel de charme.
Et tout est fait pour que l’on se sente bien, que l’on soit venu en famille à la recherche de moments conviviaux, ou en couple avec une envie d’être dans sa bulle au calme.

J’ai décompressé au spa qui a été un moment de détente magique. Le hammam est privatisé et nous y sommes allés à deux.
Il est spacieux, et parfaitement décoré.

Nous nous sommes régalés dans les deux restaurants de l’hôtel, autant lors du petit déjeuner, au déjeuner comme au dîner.

J’ai lézardé au soleil comme un chat dès que je le pouvais.
J’ai adoré entendre les oiseaux chanter et être entourée de verdure alors qu’en France il faisait gris et toutes les feuilles étaient tombées.

Je n’ai pas eu le courage de nager dans la piscine chauffée, mais j’ai apprécié qu’elle le soit avec des matières recyclées, comme les coques des fruits qui servent à extraire l’huile d’Argan.

Saviez-vous à ce sujet que l’Arganier ne pousse que dans les contrées semi désertiques du Maroc?

 

Nos balades

Nous sommes venus nous reposer certes, mais impossible de séjourner dans un endroit sans l’explorer au minimum !

Et quel confort de laisser le personnel de l’hôtel se charger de réserver nos activités !

Nous avons choisi de louer une voiture pour 24h.
Histoire d’être complètement autonome. Comptez environ 30 € la journée.
Aucun stress avec la circulation, elle est ultra calme à Essaouira.
Il faut juste éviter d’oublier son permis de conduire.

Je poste peu d’image de notre périple en voiture car j’ai fait de nombreuses vidéos en stories d’Instagram.
Je viens de me rendre compte d’ailleurs que toutes n’étaient pas épinglés je viens de corriger ça.
Elles sont classées en UNE, dans la rubrique ESSAOUIRA, allez y jeter un coup d’oeil !

Durant cette première journée nous avons roulé direction le SUD.
Croisé des dromadaires en liberté sur le bord de la route
Traversé le village de surfeurs Sidi Kaouki
Puis continué en direction des cascades Sidi M’Barek.

Il n’avait pas plu depuis le mois de mars, lorsque nous y sommes allés en novembre.
La rivière était presque asséchée, mais un léger débit d’eau douce permet au lit de l’Oued de rester verdoyant.
De nombreux potagers nourrissent les villages de la région.
Les femmes y lavent le linge en gardant un oeil sur les enfants qui jouent les pieds dans l’eau.
Sur les pistes des ânes chargés d’eau ou au repos.
Les troupeaux de vaches et de chèvres en contrebas broutent en toute liberté.

Encadrée par une grande dune de sable, et un flanc de falaise, la rivière se jette dans l’océan.
Ce paysage carte postale plein de contraste est impressionnant !

Sur le chemin du retour nous nous sommes arrêtés déjeuner au Restaurant La Mouette et les Dromadaires.
Les poissons y sont excellents. Vous pourrez profiter des terrasses ombragées avec vue sur l’Océan.
Le restaurant est un peu avant Sidi M’Barek. Nous n’avons pas trouvé son parking mais nous nous sommes garés sur la place du village et avons rebroussé chemin en marchant le long de la plage jusqu’à lui.

Nous avons profité de la fin de l’après midi pour faire un tour dans la médina.
Et avons pris un thé sur les terrasses perchées au sommet de la Villa Maroc.
Face au soleil, au port et devant la place Moulay Hassan.

Clap de fin de la première journée.

Parmi nos activités nous avons aussi fait les “cakes” en quad !

Ca n’est pas mon activité préférée je dois l’admettre, mais je ne voulais pas faire de randonnée en dromadaires et je rêvais de m’enfoncer loin dans les dunes.
L’Hôtel s’est chargé une fois de plus de la réservation et nous sommes passés par l’entreprise Palma Quad, très pro que je vous recommande.
Nous étions accompagnés d’une seule personne complémentaire.
Je pense que le guide adapte son circuit en fonction du niveau de chacun, ne redoutez pas d’y aller si c’est une première.

Ce moyen de transport est pratique pour découvrir de nouveaux paysages, il ne redoute pas les grimpettes et le sable.
Nous avons découvert des endroits que nous n’aurions pas eu l’opportunité de voir à pieds.
Notre balade a duré 3 heures.
J’ai appris le renoncement en laissant le volant à mon amoureux, et en serrant les fesses à chaque virage. Nous avons été vite, très vite… expérience garantie en sensations fortes.

Nous avons été au delà du phare au Sud d’Essaouira. Avec un stop au spot privilégié des surfeurs près d’une grotte dont j’ai complètement oublié le nom, je suis désolée…
Je fais un guide en carton sur ce coup là

La dernière journée était dédiée au shopping, mais la vente cassée du studio nous a un peu coupé l’herbe sous les pieds.
Nous avons grignoté un petit truc à la Villa Maroc
Ce lieu coloré est très instagramable, mais nos assiettes n’étaient pas fifolles et plutôt plus chers qu’ailleurs.
Je suis certaine que nous aurions pu mieux faire.

Nous n’avons pas eu non plus le coeur de négocier un tapis, des paniers ou tout autres objets d’artisanat.
Nous sommes rentrés nous réconfortés près de la piscine de l’hôtel et c’était très bien comme ça.

Comme nous sommes TRES nuls en négo c’est le signe qu’il faudra très vite retourner au Maroc pour pouvoir s’améliorer !

Ce billet touche à sa fin.
Je suis heureuse d’avoir découvert cette nouvelle destination et je trouve très pratique d’y aller depuis Bordeaux.
Je sais que je reviendrai ici un jour avec les filles.
Même hôtel, même destination, pour le reste j’essaierai probablement de faire différent.

N’hésitez pas d’ailleurs à me partager vos bonnes adresses en commentaires !

Je vous souhaite une belle soirée à tous ♥

 

Sabine